L’Histoire abrégée du ski nordique

Le ski nordique est un terme générique. Il comprend :

  • le ski de fond
  • le biathlon
  • le ski de randonnée nordique
  • le combiné nordique
  • le ski de randonnée
  • le saut à ski

Cependant, dans le langage courant, le terme ski nordique désigne souvent simplement le ski de randonnée nordique. Puisqu’il est la base de tous les types de ski, c’est son histoire que nous allons aborder.

Ski nordique
Randonneurs de ski nordique – CANVA

Histoire ancienne

La trace des premiers skis a été trouvée sur des peintures rupestres de Norvège. Cependant, l’archéologie ne peut déterminer leur usage exacte. Déplacements ? Rituels ?

Les peintures rupestres désignent l’ensemble des œuvres d’art au sens large réalisées par l’Homme sur des rochers, le plus souvent en plein air. 

Les plus anciens vestiges archéologiques sont des skis en bois. Ils proviennent de Russie et sont datés d’environ 6300 av. J.-C. De même, des peintures rupestres dans l’Altaï (chaîne de montagnes d’Asie entre la Russie, la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan) , qui seraient datées de 10 000 ans, montrent des chasseurs qui poursuivent buffles et chevaux. Certains sont représentés sur une longue planche rectangulaire, avec des sortes de perches dans les mains.

Gravure rupestre – CAPTURE FACEBOOK

Enfin, près de la mer Blanche, en Russie actuelle, des gravures rupestres datées de 2000 ans av. J.-C. détaillent l’art et la technique de chasse à l’élan. Ainsi, cette tradition de représentation rituelle, associée à la chasse hivernale, a été maintenue sur les pierres runiques.

Exemple de pierre runique, dressée gravée, érigée principalement à la fin de l’âge des Vikings

L’invention des planches pour le ski est néolithique. Viendra ensuite le ski attelé daté de 2 500 ans av. J.-C., date à laquelle on retrouve les premières traces en Scandinavie du Shörekjöring, ancêtre du skijoering.

« Les Finnois, qui se sont toujours déplacés sur des planches glissantes (…) sont capables d’être en un lieu et d’en disparaître en un éclair (…) La souplesse de leur corps sur les skis leur permet d’attaquer ou de battre en retraite en toute sécurité »

 Saxo Grammaticus (v. 1150 – v. 1220)

Évolutions

En 1307, l’écrivain Fadl Allah Rashid ed-Din mentionne l’usage de planches fixées aux pieds par des courroies avec lesquelles les montagnards dévalent les monts et franchissent, en prenant appui avec un bâton, des distances considérables dans leurs pays de neige abondante. L’écrivain persan n’ignore pas que les contrées boisées, mais aussi les vallées et collines fréquemment enneigées au nord des grandes chaînes de montagnes connaissent ce moyen de locomotion.

« La glissade sur une surface de neige plus ou moins gelée s’effectue comme un canoë sur l’eau »

Fadl Allah Rashid ed-Din (1307)

Les peuples finnois surpassent alors la rapidité animale, celle de l’élan en particulier.

Skieurs finnois, détail de la carte d’Olaus Magnus

C’est bien plus tard, en 1539, que l’historiographe suédois, Olaus Magnus, impressionné par la mobilité d’une armée de skieurs, a décrit les usages du ski à la chasse et à la guerre. Il rappelle que de nombreux rois légendaires du Nord ont utilisé les attelages de rennes et les skieurs pour surprendre les fantassins ennemis. Les skieurs habiles, clairsemés en avant-garde, sont d’utiles éclaireurs, mais peuvent aussi se rassembler en un front massif. Son ouvrage Historia de gentibus septentrionalibus en 1555 ressasse le thème du ski, y incluant la mythologie nordique.

En 1733, le lieutenant norvégien Jens Henrik Emmausen rédige en Allemagne le premier manuel à l’usage des troupes à ski.

Le ski de randonnée nordique est donc un moyen de déplacement dont l’origine remonte à la nuit des temps. Il est l’origine de nombreuses disciplines et devient un sport encadré en 1861 lors de la fondation du premier club de ski en Norvège le Ski Club de Trysil. Il ne s’agit plus de ski de randonné nordique alors, mais bien de l’émergence du ski alpin.

Ski nordique contemporain

Episode 2 de la session ski de randonnée nordique par Fisher Sport

Si le ski alpin permet descendre de grands dénivelés, le ski nordique offre quant à lui la possibilité de parcourir une autre dimension de la montagne. En effet, il est adapté aux massifs où le reliefs présentent une pente faible ou moyenne, tels les plateaux de moyenne montagne des Préalpes, du Jura, du Massif Central des Vosges…1

Vous êtes à l’aise en ski ? Vous serez certainement à votre aise dans cette activité puisqu’elle fait appel à toutes les techniques de progression empruntées aux répertoires habituels du ski de fond, du telemark, du ski de randonnée et du ski alpin.

Un autre article ?

Accueil UNREST

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *