Type the keyword and hit enter

Close

Quel est le problème ?

0
Millions de tonnes de polyester destinées à l'habillement seront produites en 2025 dans le monde et c'est tout autant de déchets plastiques. Il existe de nombreux types de fibres synthétiques dont le polyester fait partie (acrylique, elastane, polyamide, etc.).
RELAIS GIRONDE UNREST

La majorité des vêtements de sport sont réalisés en matières synthétiques.  Mais de quoi s’agit-il ?

Issues de l’extraction du pétrole, les fibres synthétiques sont semblables à des fibres textiles plastiques.

  • Elles représentent 70% des fibres textiles produites dans le monde.
  • Leur manufacture est une source de pollution pour l’environnement d’un bout à l’autre de la chaîne de production.
  • Enfin, ces fibres deviennent des déchets similaires aux déchets plastiques en fin de vie. Il faut compter 200 à 500 ans pour qu’elles se décomposent, tout en contaminant le sol de microparticules de plastique.

Et le synthétique recyclé ? 

Et ces fibres faîtes à partir de déchets plastiques repêchés dans les océans, ne sont-elles pas écologiques ?

Il existe une confusion quand à l’aspect écologique de l’usage des fibres synthétiques recyclées et présentées comme une démarche éco-responsable absolue. Ces initiatives proposent des solutions temporaires. Les vêtements synthétiques recyclés ou non deviennent à court ou moyen terme des déchets plastiques. 

Attention donc aux discours de certains excellant en matière de greenwashing (parfois par méconnaissance, parfois par intérêt). Bon nombre mettent avant la possibilité d’une production circulaire de ces fibres synthétiques qui seraient recyclable infiniment. Cependant, c’est aujourd’hui impossible. Et pour cause, la seule chose que peut advenir du synthétique recyclé ou non, c’est du plastique dur (mobilier par exemple). 

Mission 1 : trouver une alternative écologique

UNREST c’est la proposition d’une alternative écologique tant sur le système de production que sur le produit final. Nous réalisons des vêtements techniques en matières premières 100% naturelles et biodégradables. C’est logique car ces matières naturelles ont naturellement des caractéristiques intéressantes pour la pratique du sport tel que leurs aspects anti-bactérien, thermorégulateur, respirant ou encore hypoallergénique.

Nos produits sont confectionnés au Portugal afin de limiter notre empreinte carbone relative au transport et développer des produits de qualités tout en garantissant un prix juste. Bien que les fournisseurs de textiles partenaires soient également basés au Portugal, certains fils viennent de plus loin (comme le tencel).

Notre vision à long terme est de participer à la réimplantation des filières agricoles et de filatures locales afin de stimuler la création de richesses et valoriser les savoir-faire locaux. Nous pensons que la plupart des pays possèdent des matières naturelles pouvant être transformées en fibres et qu’il n’est pas nécessaire que les vêtements fassent le tour du monde pour être conçus. 

Mission 2 : Un impact mesurable

Notre mission est aussi la mesure de notre impact social et environnemental afin que nos actions tendent toujours vers un objectif global de minimisation de notre empreinte. Les externalités positives visées sont entre autres les suivantes : 

  • Stimulation les filière de production de fibres textiles naturelles françaises et création ou maintient des emplois inhérents à ces activités
  • Augmentation des normes légiférées liées à la culture des matières premières naturelles
  • Sensibilisation d’un plus large public à l’éco-responsabilité textile
  • Incitation des entreprises à changer de modèle

 L'entraide n'est pas un simple fait divers, c'est un principe du vivant. C'est même un mécanisme de l'évolution du vivant : les organismes qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas les plus forts, ce sont ceux qui arrivent à coopérer. 


Les fourmis
Insectes